Après les EHPAD de Méricourt, Oisy-le-Verger et Fouquières-lez-Lens, Territoires Soixante-Deux livrera dans les prochains mois un quatrième Etablissement d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes, réalisé dans le cadre d’un contrat de promotion immobilière (cpi), contractualisé avec Axévie. Ce bâtiment, à l’architecture singulière, sera livré en septembre prochain et devrait accueillir ses premiers résidents d’ici la fin d’année. Cette nouvelle structure d’accueil dédiée à la prise en charge de personnes âgées dépendantes offrira 95 lits, dont 24 pour les personnes âgées souffrant de pathologies types Alzheimer.

 

Focus sur ce chantier avec Julien Hautreux Responsable du projet.
Où en sont les travaux aujourd’hui ?

Une fois le gros œuvre achevé et le bâtiment clos et couvert, en janvier dernier, nous avons mis à profit le 1er trimestre 2014 pour réaliser la plâtrerie puis tirer les réseaux nécessaires au bon fonctionnement du bâtiment. Nous sommes actuellement dans une phase de finition avec la pose des revêtements de sol ainsi que les travaux de peinture. Jusqu’en juin prochain, nous enchaînerons avec les travaux d’équipements sanitaires et électriques, faux plafonds, sécurité incendie…

 

Quelles sont les prochaines étapes d’ici à la mise en service ?

Une fois toutes les finitions réalisées, les travaux réceptionnés et les éventuelles réserves levées, le futur gestionnaire prendra possession du bâtiment afin de suivre les formations aux installations techniques, mais aussi afin de le meubler (chambres, locaux, bureaux et cuisine centrale). Cette phase d’ameublement est indispensable à la tenue de la commission de sécurité qui ne se réunit pour ce type d’équipement, que lorsque tout est entièrement équipé. Suite à l’avis favorable de la commission, le futur gestionnaire pourra solliciter la Visite de Conformité auprès des autorités de tutelles (CG62 et ARS). Nous accompagnons bien entendu le gestionnaire pour cette ultime inspection technique et administrative dont l’avis final permet effectivement l’accueil des premiers résidents.

 

Le bâtiment propose une forme architecturale singulière, quelles en sont les raisons ?

En effet, pour favoriser au mieux son intégration paysagère, l’architecte a imaginé une structure étalée en « accordéon » de hauteur variable R+1 à simple niveau (vers les jardins privatifs).Elle permet d’éviter, pour ce nombre de lits, un bâtiment en R+2 voire plus qui aurait fortement impacté le paysage et le cadre de vie des riverains. La construction associe également une structure béton en rez-de-chaussée à une ossature bois pour le R+1 et la charpente. L’association de ces différents matériaux concourt à une intégration harmonieuse dans le site.
Les chambres des résidents s’articulent chacune autour d’un espace central dédié à la vie quotidienne en maisonnée de 12 résidents. Cette configuration privilégie aussi l’exposition des façades des chambres et des espaces communs vers les vues les plus agréables et les orientations les plus favorables, en reportant sur les façades “froides” (au nord) les locaux dits “de services” et en ouvrant largement les façades vitrées vers les expositions lumineuses est/ouest, sans craindre la surchauffe du sud. Au final, ce bâtiment offre un surface de 7 845m² pour un investissement d’environ 12.400.000 €HT.
Cette nouvelle réalisation témoigne de notre savoir-faire en matière de construction d’équipements publics et plus particulièrement dans le domaine médico-sanitaire.