Initié dans le cadre d’un mandat pour le compte de l’APEI de Lens et environ, les travaux d’extension et de réaménagements des immeubles de l’ESAT enclenchent une nouvelle phase avec la réhabilitation d’une ancienne maison d’ingénieur des Mines plus communément appelée le château.

Après la création de 2 extensions de style contemporain qui accueillent pour l’une un restaurant de 190 repas / jour et pour l’autre les ateliers espaces verts et les nouveaux vestiaires, le projet entame un nouveau virage avec la réhabilitation du « château ».

En effet depuis octobre les phases de démolition et d’aménagement s’enchaînent.

« Plus précisément Le château conservera ses façades actuelles. Seules deux fenêtres seront percées sur le pignon de la façade nord-ouest et l’ancien escalier métallique sera déposé sur la façade sud-est. Enfin, les structures des bow-windows du premier étage seront rénovées, de même que celles du jardin d’hiver. » précise Julien Hautreux responsable du projet.

ESAT - GrenayDans le même temps, la percée des différents planchers de l’immeuble a permis la création d’une cage d’ascenseur qui permettra une première mise aux normes en matière d’accessibilité. Tous les niveaux seront ainsi desservis par un ascenseur et un escalier existant (entre le sous-sol et le 1er étage) ou à créer entre le 1er étage et le second. Les niveaux rez-de-chaussée et 1er étage seront réaménagés en bureaux. Le second étage sous combles, restera en l’état dans l’attente d’un aménagement ultérieur éventuel.

« Afin de permettre une meilleure gestion des flux des personnes, l’entrée actuelle du bâtiment sera conservée, mais complètement réaménagée avec création d’une rampe d’accès accessible, remplacement des portes d’entrée du bâtiment, création d’une zone d’accueil au RdC du bâtiment accessible par l’ascenseur et un escalier. Le sous-sol sera destiné à recevoir un local archives et un local pour les fournitures, les vestiaires des encadrants des ateliers, environ 20 personnes. Tous ces travaux se font en site occupé avec un phasage étudié pour ne pas perturber le fonctionnement de la structure (ateliers, restauration…)» conclut Julien Hautreux.

Au total cette requalification, imaginée par M. Crommelinck Architecte, prévoit des travaux de réaménagement et de remise aux normes en matière d’accessibilité et de sécurité incendie. Dans un second temps les travaux porteront également sur la reprise des voiries et des aménagements verts existants. Des places de stationnement seront créées afin de permettre le stationnement du personnel de l’association et des clients de l’ESAT.