Lors d’une réunion d’information, Territoires Soixante-Deux a présenté les projets d’habitat participatif engagés avec la Municipalité. Deux terrains seront dédiés au cœur de l’écoquartier : un site de 7 terrains à bâtir d’une surface totale de 2 600 m2 et un projet d’immeuble collectif d’une dizaine de logements.

Un accompagnement personnalisé dans la démarche

Nombreux étaient les curieux à s’être présentés à la réunion, ponctuée de multiples interrogations : dans quelle fourchette budgétaire peut-on évaluer le projet ? Est-ce que les expériences de cohabitation existantes fonctionnent sur le long terme ? Combien de temps faut-il pour réaliser le projet ? Les banques sont-elles ouvertes à ce type de concept ? …

Ingrid AVOT, spécialiste de l’habitat participatif et gérante d’A-Tipic, a répondu à ces questions en toute transparence. Elle accompagnera les candidats dans la concrétisation de ces projets novateurs sur le Bassin Minier au travers d’ateliers : conseil juridique et financier, accompagnement du groupe et apprentissage de la vie de groupe. « C’est un projet humain, adapté à tout public (locatif ou accession), c’est une manière différente de vivre, dans le partage. » Elle a déjà réalisé de nombreux habitats groupés en région parisienne et Amiens notamment.

« Je trouve la démarche très bonne. Je fais parti du collectif d’habitants de Méricourt et, en tant que retraité, cela m’a aidé à avoir une vie sociale active. Alors ces projets d’habitat participatif sont une excellente initiative qui permettra de lier les générations. » un participant à la réunion

Un projet intégré au coeur d’un écoquartier vertueux

Gilles Briand (Mission Bassin Minier) a également présenté l’écoquartier qui regroupe à lui seul les valeurs de solidarité,

« où les gens vivent mieux ensemble. On ne se limite pas à des performances énergétiques, c’est un véritable mode de vie. »

L’objectif est d’entrer pleinement dans la 3ème Révolution Industrielle : développement d’énergies renouvelables, partage d’objets du quotidien entre habitants, développement de circuits courts, alternatives à la voiture… D’autant plus qu’une ligne de bus traversera le site, ainsi qu’un véloroute qui relie le Louvre-Lens en 20 min par exemple. Olivier Nieto, Directeur de Territoire de la SEM, précise que l’écoquartier est l’un des rares projets retenus par la Région comme candidat à l’objectif bas carbone.

Plus d’infos sur les projets d’habitat participatif

Cliquez ici pour découvrir plus en détails les projets d’habitat participatif à Méricourt sur notre site internet dédié.

Lancez-vous !

Intéressé ? Les candidatures sont actuellement ouvertes.

Répondez directement à un formulaire de renseignements en cliquant ici afin d’être recontacté, c’est sans engagement !

Vous pouvez également nous contacter au 03 21 45 87 69 ou par e-mail à habitatparticipatif@territoires62.fr pour tout renseignement.