Territoires Soixante-Deux aménage le parc d’activités Barrois, situé à Montigny-en-Ostrevent et Pecquencourt. 90 ha d’emprises foncières y sont commercialisées par la SEM. L’enseigne E.Leclerc vient de signer un compromis de vente sur 14 hectares. Elle projette d’y implanter un centre commercial dont un hypermarché et des activités connexes.

Une implantation attendue par la population

Les dossiers réglementaires devraient être déposés courant du premier semestre 2018. Il s’agit d’une implantation attractive pour le territoire, puisque près de 300 emplois en découleront en premier lieu, ainsi que de futurs projets dans d’autres domaines tels que le B2B et la logistique.

« Le potentiel de développement sur ce territoire nous a marqué, explique Bertrand Le Côme, président de Scapartois et directeur de l’enseigne E.Leclerc de Saint-Amand-les-Eaux. L’étude de marché a révélé une véritable attente des consommateurs, qui plébiscitent notre enseigne. »

Une implantation éco-responsable et paysagère

Dans un premier temps, un hypermarché de 5 000 m2, sa galerie marchande d’une dizaine de commerces, un espace culturel de 1 000 m2 et un drive verront le jour. Bertrand Le Côme insiste sur l’intégration respectueuse des bâtiments dans l’environnement du site : les parkings seront aménagés autour de jardins paysagers et de parcours piétons, les mats d’éclairage fonctionneront avec de petites éoliennes, l’éclairage de l’hypermarché se fera par LED, les eaux de pluie seront récupérées. Enfin, la toiture sera végétalisée. Dans un deuxième temps, un pôle auto sera implanté avec une station service, une station de lavage et un centre auto; ainsi qu’un magasin brico-jardi-animalerie de l’enseigne.

Un parc d’activités attractif

La ZAC Barrois est en effet un site de premier choix pour ce projet d’implantation et ceux à venir. Il conjugue dynamisme économique et environnement qualitatif.

« Le parc d’activités est en pleine effervescence, confie Frédéric Delannoy, président de la Communauté de Communes Coeur d’Ostrevent. Il est directement desservi par l’autoroute A21, où les échanges sont plus rapides que l’A1. La fibre optique est également présente. Depuis 2015, nous avons accueilli une dizaine d’entreprises et les demandes affluent. »

Le site est destiné à accueillir du service, du commerce, de l’artisanat voire de l’industrie dans un cadre verdoyant et naturel. Le parc est en effet classé espace naturel sensible. Un bâtiment relais de la Communauté de Communes, les sociétés Lebon (leader mondial du gant industriel), Autosur ainsi que Seys y sont déjà implantés.