Méricourt

L’écoquartier de Méricourt, lauréat du grand prix “projets” du cadre de vie du Festival Fimbacte

Dans le cadre du festival Fimbacte, Territoires Soixante-Deux a porté la candidature de l’opération d’habitat ZAC écoquartier du 4/5 Sud à Méricourt aux Trophées du cadre de vie 2019, dans la catégorie « aménagement villes et territoires ». Elle a été auditionnée auprès d’un jury de professionnels, accompagnée de l’Agence Houyez (architecte urbaniste conseil) et de la ville de Méricourt. A l’issue des délibérations, elle s’est vue attribuée le trophée Grand Prix « projets » en octobre dernier à la Cité de l’Architecture et du Patrimoine à Paris. Les acteurs du projet ont réuni les partenaires impliqués sur ou autour de l’opération pour célébrer cette distinction.

La ZAC écoquartier, un mode de faire innovant

Le festival Fimbacte est le rendez-vous annuel des professionnels du secteur du cadre de vie. Il rassemble ceux qui aménagent, organisent et construisent les territoires et les villes de demain et fait la promotion de leurs réalisations par l’attribution de trophées.

L’idée était de mettre en avant un lieu exemplaire sur le plan environnemental et utile à tous, approprié par ses usagers. L’atout phare de ce programme qui a retenu l’attention du jury :
l’ambition exceptionnelle remarquablement déployée avec une forte implication des habitants, les investissements réalisés, les enjeux déployés.

écoquartier Méricourt

La mise en mouvement des énergies partenariales et citoyennes

« Présenter l’écoquartier du 4/5 Sud était un bon choix : il s’agit d’une réussite collective d’un quartier où le bien-vivre ensemble et l’échange se traduisent au quotidien, dans un lieu respectueux de l’environnement, ajoute Michel Deneux, directeur général. La qualité et la diversité des partenariats noués autour du projet ainsi qu’avec la population locale est pour beaucoup dans cette réussite. »

La relation de confiance et l’engagement de chaque partenaire a permis d’aboutir à un quartier de qualité.

« Ce trophée, nous le partageons avec la ville de Méricourt, les habitants du quartier, la Mission Bassin Minier (Assistance à Maîtrise d’Ouvrage), l’agence Houyez (architecte urbaniste conseil), le groupement de maîtrise d’oeuvre (Agence Odile Guerrier et Berim), les partenaires (l’Etat, la Région, l’agglomération de Lens-Liévin, le FEDER et l’ADEME), les bailleurs et promoteurs (Pas-de-Calais habitat, Pierres et Territoires, Mathis, Adoma) et enfin les entreprises oeuvrant sur le projet (Eiffage, Satelec, Pinson Paysage, Sade, SNPC). »


Bernard Baude, Maire, a précisé que “le projet a le luxe de bénéficier de 25% de superficie non bâties car consacrés à la trame verte, ce qui est exceptionnel sur un projet de 8 hectares”. 

Un nouveau quartier finalisé en 2022

La ville de Méricourt a designé Territoires Soixante-Deux en tant que concessionnaire de l’opération d’habitat en 2009, afin d’accueillir à terme 290 logements sur une ancienne friche minière de 8 hectares (80 logements en accession, 
190 en locatif social et 20 terrains à bâtir libres de constructeur, dont 6 en construction collaborative).

Les enjeux de ce projet sont multiples :
– résorber la faille urbaine en créant un lieu de confluence inter-quartiers par la présence d’équipements structurants (une médiathèque-centre culturel, une micro-crèche, un centre social d’éducation populaire, un restaurant municipal)
– renforcer la trame verte, véritable colonne vertébrale verte du quartier
– accueillir une population mixte de générations, d’origines et de cultures différentes
– aménager éco-logique

Pour Bernard Baude, cet écoquartier est un “sacré pari : d’une part, créer un écoquartier pour les gens mais aussi avec les gens. Et d’autre part, créer un écoquartier traversant entre la partie Nord de la ville et sa partie Sud, pour entrer en écho avec les autres quartiers qui ont chacun leur particularité, afin de créer une unité.”

Les principes d’aménagement sont essentiellement axés autour de la mobilité, de la performance énergétique des constructions et de l’architecture, des espages paysagers généreusement aménagés (plus de 7 300 plantations à terme), d’une gestion optimisée des déchets et alternative de l’eau.

L’opération s’intègre dans le dispositif « Quartier démonstrateur bas carbone » mis en place par le Conseil Régional Hauts de France et le FEDER, dont le complexe restaurant municipal/centre social d’éducation populaire en est l’exemple. 
Elle bénéficie également de plusieurs distinctions : le label national Ecoquartier ainsi que le label territorial Euralens, qui met en valeur les initiatives durables et innovantes en terme d’économie, d’urbanisme et de culture.

Des valeurs affirmées pour chacun de nos projets

intérêt général – engagement – transparence – performance – proximité – innovation – confiance – qualité – responsabilité – collectif passion

partagez

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin